Airbus a initié en 2010 une collaboration de recherche sur une étude prospective visant à définir et à valider une police de caractère « aéronautique » (Definition and Validation of an Aeronautical Font)  : l’enjeu était d’améliorer l’affichage des informations sur les écrans du cockpit, notamment en termes de lisibilité et de confort de lecture, et d’optimiser l’homogénéité globale du poste de pilotage.

Dans le cadre de cette coopération, l’équipe Airbus pour l’IHM a fait la demande auprès de Jean‑Luc Vinot (équipe PII du Pôle R&D de la DSNA/DTI) et de Sylvie Athènes du laboratoire PRISSMH (Université de Toulouse III) d’un travail de recherche et d’expertise (Conception, évaluation et validation de fontes numériques pour l’affichage d’informations critiques sur écrans dans le domaine aéronautique).

Les résultats de cette recherche initiale ont permis de valider les concepts, et Airbus a alors confié à Intactile DESIGN l’industrialisation de ce prototype. Les designers de l’agence ont travaillé sur le dessin de chaque caractère (587 glyphes par fonte pour la V1), pour chacune des huit variantes typographiques de la police. Celle-ci, baptisée B612 en référence à l’astéroïde imaginaire de l’aviateur Saint‑Exupéry, a notamment bénéficié d'un hinting complet sur l'ensemble des caractères. Les instructions de hinting, intégrées aux caractères, favorisent l’affichage pour les basses et moyennes résolutions, en prenant en compte des corrections optiques et en assurant des alignements corrects avec les pixels des écrans.

Pour Airbus, l’objectif du projet était de disposer d’une police de caractère aéronautique, conçue spécifiquement pour garantir un affichage optimal des informations textuelles, même en contexte dégradé, sur l’ensemble des écrans des futurs programmes Airbus. B612, à usage principalement numérique, est d’ors et déjà utilisée pour la conception d’interfaces pilotes-systèmes et de dispositifs des futurs aéronefs.

Issu d’un programme de recherche assez conventionnellement basé sur l’expérimentation, le processus est devenu très rapidement itératif. Les méthodes de la recherche se sont mises au service de la création et de l'équipe de design dans une conception partagée : le projet B612 est une réussite parce qu’il a su créer une forte symbiose entre recherche, design et industrie.

Enfin, l’une des particularités intéressante du projet est le fait qu’Airbus ait accepté que cette coopération de recherche aboutisse à une publication de type open-source des fontes. Cette publication a été finalisée dans le cadre du projet Polarsys en juin 2017.

L’ensemble des ressources sont disponibles ici : B612 - The PolarSys Font.